Laure JEANDEMANGE

Rédactrice en chef LES NOUVELLES ESTHÉTIQUES SPA

 

Qu’est ce qui vous motive dans la vie ?

 

Outre ma vie personnelle, j’éprouve un immense plaisir à, tous les mois, repartir de zéro avec un nouveau numéro. Tout est possible. J’aime le travail d’équipe. Avec les 8 filles du bureau nous sortons tous les mois un magnifique magazine. C’est un vrai challenge d’être tous les mois, le leader et d’avoir une vraie longueur d’avance sur le marché. Je travaille dans un milieu particulièrement innovant et féminin avec des esthéticiennes qui doivent apporter du bien-être à leur cliente et la seconde d’après endosser le costume de chef d’entreprise, j’éprouve pour elles une très grande admiration.

 


PARCOURS

J’achevais ma dernière cinquième et dernière année d’école de commerce, j’étais en stage dans une entreprise vieillissante qui n’avait aucune intention d’évoluer ni de m’embaucher. A l’époque, je n’avais pas d’amoureux, pas d’enfants, bref, aucune obligation. Alors, lorsque je suis sélectionnée pour participer à un jeu de télé-réalité parmi plus de 40 000 personnes je me dis pourquoi pas. A l’époque la télé-réalité n’existe pas en France, je ne sais pas du tout ce qui m’attend.

C’est ainsi que j’ai participé au 1er Loft Story et que je me suis retrouvée en finale. Grâce au jeu, j’ai rencontré mon mari et vécu de nombreuses expériences incroyables (animations d’émissions télé, radio, rédaction d’articles…).

Je rejoins ensuite ma sœur dans l’entreprise de vêtements professionnels pour esthéticiennes qu’elle tentait de lancer. Trois ans plus tard, lorsque celle-ci atteint un CA conséquent je me lance dans un projet beaucoup plus grand. En effet, autre défi m’attend : reprendre l’entreprise familiale, un journal professionnel d’esthétique créé par mon grand-père en 1952 (à l’époque on l’a pris pour un fou, l’esthétique, ce n’était rien !) et développé par ma mère.

Aujourd’hui, Les Nouvelles Esthétiques Spa est LA référence de sérieux de toute une profession, avec 20 éditions internationales et un congrès annuel réunissant plus de 25 000 esthéticiennes Porte de Versailles. Mon grand-père a créé les bases de l’esthétique en France, ma mère lui a donné ses lettres de noblesse. Mon défi est de perpétuer leur travail et de toujours tirer cette profession vers le haut.
Malgré un environnement devenu extrêmement concurrentiel, la morosité de la presse et le marché de l’esthétique qui connaît des difficultés, je compte bien y arriver grâce à une volonté de réussite sans faille, à mon dynamique mais surtout grâce à un extraordinaire travail d’équipe.