Elsa MORICHAU BEAUCHANT

(future BOSSÉ) Directrice HOTEL VILLA MADAME

 

Qu’est ce qui vous motive dans la vie ?

 

Ma vie professionnelle comme personnelle sont stimulées par mon désir d’entreprendre, de vivre dans cette dynamique créatrice qui ne relève, selon moi, d’aucun hasard. Elle tend à laisser une trace, un souvenir, un sourire chez l’autre, en fonction de l’échelle de l’entreprise accomplie. J’aspire à créer mon propre hôtel pour concrétiser ma vision de l’hôtellerie. Je considère qu’entreprendre est la meilleure des ressources pour trouver l’équilibre entre accomplissement personnel et dévouement aux autres.

 


PARCOURS

Durant mon adolescence, pour gagner mon argent de poche, je me suis frottée au milieu de la restauration chez Michel Rostand puis dans un bar à vin du XVIIème arrondissement de Paris. Cette expérience ne m’a pas simplement appris à distinguer les bons des mauvais flacons, mais m’a permis d’entrevoir les contours de ce métier qui (je ne le savais pas encore à ce moment) deviendra ma vocation.
Après une formation de philosophie et de lettres en classes préparatoires au Lycée Chaptal, je n’arrivais pas à sortir de mon esprit cette passion pour le service aux autres et pour la cuisine.  J’ai donc décidé de mettre de côté les Lettres pour m’engager vers d’autres Humanités : le monde de « l’hospitalité » et les challenges de la gestion hôtelière.

Diplômée de Vatel Paris en 2011, et après deux stages opérationnels (Food & Beverage dans le Relais et Châteaux Central Park by Ron Blauw aux Pays Bas et Gouvernante à l’hôtel Hermitage à Monte Carlo) j’ai d’abord intégré la Villa Madame en tant que stagiaire où j’ai créé la fonction de Responsable marketing et webmarketing.

Dès la sortie de l’école, j’ai été embauchée pour endosser le poste de responsable ventes et marketing-communication. M.Delfau, le propriétaire de la Villa Madame, m’accorde sa confiance en août 2014 et me nomme Directrice de l’établissement.

Je suis désormais en charge de la gestion opérationnelle, du management des équipes, du recrutement et de la formation, de la gestion des fournisseurs, tout en conservant la haute main sur la commercialisation et sur le marketing-communication. Lors de mon temps libre, je cofondais une marque de textile engagée dans la lutte contre le cancer du sein… qui ne manque aujourd’hui pas de soutien !